Get Adobe Flash player

Page 66

2Responsabilité de l’Entreprise RAPPORT SOCIÉTAL 2.4. RAPPORT SOCIÉTAL 2.4.1. POLITIQUE SOCIÉTALE

Organisation interne

La politique sociétale fait pleinement partie de PLANET 21, la stratégie Développement durable du Groupe. PLANET 21 a été défini par la Direction du Développement durable, rattachée au Directeur des Ressources humaines Monde, membre du Comité exécutif du Groupe.

OPEN, l’outil de pilotage et d’évaluation

Accor pilote le programme PLANET 21 via OPEN, l’outil de pilotage développement durable du Groupe crée en 2005.

Depuis 2011, la Charte 21 intègre des actions sociétales comme l’achat de produits issus du commerce équitable ou l’organisation de formations pour la santé et le bien-être des collaborateurs. La Charte 21 compte aujourd’hui 6 actions sociétales parmi les 65 actions développement durable.

Les résultats détaillés présentés dans ce document sont principalement collectés via OPEN et suivent les mêmes processus de reporting et de consolidation que le Rapport environnemental.

2.4.2. PROTECTION DES MINEURS CONTRE LES ABUS

Le Groupe est engagé depuis 2001 contre l’exploitation sexuelle des enfants en partenariat avec l’ONG ECPAT International (End Child Prostitution, Child Pornography and Trafficking of Children for Sexual Purposes), association qui lutte contre l’exploitation sexuelle des enfants à des fins commerciales. Cet engagement est structuré par le « Code de conduite de protection de l’enfance », mis au point par ECPAT et l’Organisation Mondiale du Tourisme, que le Groupe a signé dans 36 pays dont 2 en 2012 (Pays-Bas et Pologne). Les principales actions mises en place dans les hôtels sont la formation des collaborateurs, la sensibilisation des clients et des fournisseurs, le développement de liens avec les autorités et la réinsertion des mineurs.

Plus de 30 000 collaborateurs dans le monde ont été formés en 2012 à identifier les risques et à savoir comment réagir.

En juin 2012, ECPAT France, le groupe Accor, la Direction de la Coopération internationale (DCI) et l’Office Central de Répression des Violences aux Personnes (OCRVP) ont signé un accord pour la mise en place dans les hôtels du Groupe de procédures de signalement de cas d’exploitation sexuelle de mineurs impliquant des ressortissants français ou étrangers. ECPAT France, Accor, la DCI et l’OCRVP ont travaillé à l’élaboration d’un manuel décrivant les procédures de signalement en milieu hôtelier. Ce document aide les employés de l’hôtellerie à identifier les cas de tourisme sexuel impliquant un mineur et à connaître les procédures à mettre en place en assurant une meilleure collaboration avec les différents acteurs engagés pour la protection de l’enfance.

Finalisé en 2012 après un 1er pilote en Thaïlande, en République Dominicaine et au Ghana, ce manuel sera diffusé dès 2013 dans de nouvelles zones tests après avoir été adapté aux spécificités locales. Il sera progressivement mis à disposition d’autres groupes hôteliers notamment présents dans les régions particulièrement touchées par ce fléau – Asie du Sud-Est, Amérique latine et Caraïbes, Afrique de l’Ouest, Afrique de l’Est et Maghreb.

Accor prolonge son engagement contre l’exploitation sexuelle des enfants en participant à un projet de partenariat public-privé avec l’organisation du Code de conduite de protection de l’enfance et d’autres partenaires privés. Le projet est financé par la GIZ (Deutsche Gesellschaft für Internationale Zusammenarbeit), société spécialisée sur le Développement durable en lien avec le gouvernement allemand. En 2012, Accor a signé une lettre d’agrément avec la GIZ pour définir les modalités de sa participation. L’objectif de ce projet est de mettre en place un outil de e-learning et de suivi à l’attention des signataires du Code de conduite.

De plus, le Groupe a souhaité élargir son engagement à la protection des mineurs contre les abus notamment en relayant les alertes enlèvements nationales dans les pays où le dispositif existe et en favorisant la réinsertion de mineurs en situation d’exclusion.

En 2012, 38 % des hôtels sont engagés dans la protection de l’enfance face aux abus (incluant la prévention du tourisme sexuel, la mise en place de programme de réinsertion ou encore le relais des alertes enlèvements nationales). La forte diminution d’hôtels engagés par rapport à 2011 s’explique par la sortie des hôtels Motel 6 et Studio 6 du réseau Accor (soit environ 950 hôtels), particulièrement engagés dans le relais des alertes enlèvements.