Get Adobe Flash player

Page 28 - 2.1. Les engagements du Groupe

Parties prenantes Salariés Salariés actionnaires internes Partenaires sociaux

Parties prenantes Franchisés Pouvoirs publics Actionnaires Organisations externes Propriétaires & (États, UE, etc.) Communauté financière professionnelles

Investisseurs Associations, ONG, etc. Investisseurs Concurrence Communautés locales Agences de notation Clients Média extra-financière Partenaires

Fournisseu rs & Prestataires de services Distributeurs

ENGAGEMENT ET RECONNAISSANCE

activité, Accor reste vigilant quant au risque de corruption. À cet égard, ce risque est intégré dans la cartographie des risques établie par la Direction des Risques (cf. Chapitre 3.4. Gestion des risques) et fait l’objet d’un suivi détaillé.

Outre la corruption, le guide aborde également la lutte contre le blanchiment, les pratiques anticoncurrentielles et la sécurité des personnes (collaborateurs et clients).

Enfin, le guide fixe les principes essentiels afin que les collaborateurs se mobilisent en matière de responsabilité environnementale. Ainsi, il promeut le développement local, la fixation d’objectifs spécifiques par le management et l’accompagnement du collaborateur pour qu’il s’adapte et sensibilise le client, de façon quotidienne. Ainsi que le rappelle le guide, « agir en faveur de l’environnement, c’est intégrer dans nos décisions et dans nos actes, et ce, dès la conception de nos hôtels, de nos produits et de nos services, la question environnementale. »

Pour concevoir une stratégie environnementale et sociétale à la fois innovante et adaptée aux enjeux de son activité, le Groupe a lancé en 2010 un important travail de mesure pour disposer d’informations complètes et fiables. Soucieux de contribuer au progrès de l’ensemble du secteur, Accor a créé une plateforme de connaissances partagées sur le développement durable dans l’hôtellerie, appelée PLANET 21 Research, où le Groupe met à disposition toutes ses publications.

La cartographie des parties prenantes

Sphère sociale Sphère publique

Responsabilité de l’Entreprise

LES ENGAGEMENTS DU GROUPE

2

En 2011, la première étude, réalisée par l’IFOP auprès de 7 000 clients dans 6 pays, a aidé à mieux connaître les préoccupations de la clientèle hôtelière internationale en matière de développement durable.

La deuxième, l’empreinte environnementale du Groupe, réalisée en partenariat avec PwC selon la méthodologie de l’analyse du cycle de vie, a permis d’établir le bilan environnemental de l’ensemble des hôtels Accor. Les principaux impacts, les zones de progrès ainsi que de nouvelles priorités comme l’impact de la restauration ou des déchets de chantier ont ainsi été précisés ou identifiés. 11 postes d’activités ont été passés au crible de cinq critères : consommations d’énergie, consommations d’eau, production de déchets, émissions de CO2 et pollution de l’eau.

Enfin, l’expertise sociétale du Groupe, acquise grâce à l’engagement historique de Accor a permis d’identifier les problématiques sociétales majeures de l’hôtellerie comme le développement local, la santé par l’alimentation, la prévention des maladies et la protection des mineurs contre les abus.

En tant qu’acteur mondial de l’hôtellerie, le Groupe a une responsabilité envers ses clients, ses collaborateurs, ses actionnaires, et les communautés locales dans lesquelles il s’implante. Accor s’attache à maintenir un dialogue constructif et une communication transparente avec l’ensemble de ses parties prenantes internes ou externes.

Sphère économique Sphère professionnelle

Accor a une responsabilité envers ses collaborateurs, l’environnement et les communautés locales dans lesquelles il s’implante. Pour y répondre, le Groupe s’est notamment engagé à respecter les Droits de l’Homme, la liberté d’association et la lutte contre la corruption. Il s’est distingué dans sa lutte contre l’exploitation sexuelle des enfants à des fins commerciales et dans son effort de réduction des émissions de gaz à effet de serre. L’engagement du Groupe est porté au quotidien par les collaborateurs, qui sont le maillon essentiel de la mise en pratique de notre politique, définie par notre activité et mise en œuvre en fonction du contexte local.

a Le 31 janvier 1999, au Forum économique de Davos, Kofi A. Annan, Secrétaire général des Nations Unies, a mis au défi les leaders économiques du monde d’adhérer et d’acter la mise en œuvre du Pacte Mondial à la fois dans leurs pratiques individuelles d’entreprises et en soutenant les politiques publiques appropriées. En 2003, Accor a signé le Pacte Mondial et s’est engagé à respecter les dix principes qui le composent. Ces principes recouvrent des sujets ayant trait aux Droits de l’homme, aux conditions de travail, à la lutte contre la corruption et à l’environnement. Le Groupe a pour objectif d’atteindre le niveau « Avancé » du Pacte Mondial d’ici 2015.

Un accord international a été signé avec l’UITA (Union Internationale des Travailleurs de l’Alimentation) en 1995. Cet accord porte sur le respect des conventions 87, 98 et 135 de l’Organisation Internationale du Travail, relatives à la liberté d’association et au respect de la liberté syndicale. Il garantit la bonne application de ces conventions dans tous les établissements du Groupe.

Accor est membre du réseau international handicap de l’OIT. Le 11 juin 2012, la participation du Groupe a été officialisée au siège de l’ONU (Organisation des Nations Unies) à Genève. Cette initiative répond aux besoins exprimés par des compagnies multinationales et par des organisations d’employeurs. La participation à ce réseau donne à Accor la possibilité d’organiser un certain nombre d’événements partout dans le monde et de se nourrir des bonnes pratiques des entreprises partenaires de cette initiative.

a Depuis 2001, Accor combat l’exploitation sexuelle des enfants à des fins commerciales avec ECPAT International (End Child Prostitution, Pornography and Trafficking of Children for Sexual Purposes), une ONG internationale composée de 77 organisations implantées dans plus de 70 pays. En 2008, Accor entre au Comité exécutif du Code de conduite, mis au point par ECPAT et l’Organisation Mondiale du Tourisme. Le Groupe a signé le Code de conduite dans 36 pays à fin 2012.

a Enfin, Accor participe depuis 2006 au Carbon Disclosure Project, une enquête majeure menée pour le compte de 475 investisseurs institutionnels gérant plus de 55 000 milliards de dollars. Cette organisation internationale interroge les grandes entreprises sur l’intégration du changement climatique dans leur stratégie, sur leur approche de la contrainte carbone et sur leurs performances en matière de gaz à effet de serre. Les résultats du groupe Accor ont connu une augmentation constante depuis 2010 tant sur le Carbon Leadership Disclosure Index (Qualité et complétude des réponses) que le Carbon Performance Leadership Index (Scores de performance), pour obtenir un score final global de 81B en 2012.

a En reconnaissance de son engagement en matière de responsabilité sociétale et environnementale, Accor est présent depuis 2004 dans les quatre séries d’indices éthiques de référence : le Dow Jones Sustainability Indexes, le FTSE4Good, l’Aspi Eurozone et l’Ethibel Sustainability Indexes.