Get Adobe Flash player

Page 186

5États financiers COMPTES CONSOLIDÉS ET ANNEXES Synthèse de la politique immobilière depuis le 1er janvier 2005 Depuis le 1er janvier 2005, 1 240 unités ont fait l’objet d’un changement de mode d’exploitation. Le tableau ci-dessous résume par type d’opérations les différentes transactions mises en œuvre : (en millions d’euros) Nombre d’hôtels Prix de cession Impact dette Impact actualisé des loyers retraités * Impact dette retraitée **

Cession avec maintien d’un contrat de location variable 608 3 926 1 778 1 581 3 359

Cession avec maintien d’un contrat de location 1 3 3 (5) (2)

Cession avec maintien d’un contrat de management 45 993 701 401 1 102

Cession avec maintien d’un contrat de franchise 375 497 459 334 793

Cessions simples 211 829 692 268 960

TOTAL 1 240 6 248 3 633 2 579 6 212

* Engagements de loyers actualisés à 8 % jusqu’en 2011, puis à 7 % à partir de 2012. ** Retraitée des engagements de loyers actualisés à 8 % jusqu’en 2011, puis à 7 % à partir de 2012.

Les différentes transactions réalisées depuis le 1er janvier 2005 dans le cadre de cette stratégie sont les suivantes :

A.3.1. Opérations de Sale & Variable Lease Back

Dans l’hôtellerie milieu de gamme et l’hôtellerie économique, Accor cède les murs d’hôtels en conservant un contrat de location variable basé sur un pourcentage du chiffre d’affaires sans minimum garanti. Accor procède aussi à des renégociations de contrats de location à loyers fixes pour les transformer en contrats de location à loyers variables. L’objectif est en effet de variabiliser une partie des charges auparavant fixes afin de réduire la cyclicité des résultats et d’améliorer les ratios de crédit dans la mesure où les loyers variables ne possèdent pas de minimum garantis et sont exclus des engagements de loyers.